Qui sommes-nous ?

Nos actions visent à créer des liens de solidarité et d’entre aide entre les deux régions, elle a pour but le soutien de projets ayant trait à l’éducation en collaboration avec les autorités académiques locales.

Plouhinec, commune morbihannaise et siège de l’association

0
Nombre d'adhérents
  • Actuelle présidente : Noëlla Chabreyron
  • Trésorière : Céline
  • Secrétaire : Pascale
  •  

Le siège de l’association se trouve à Plouhinec, commune balnéaire de 5200 habitants.

Située sur le cordon dunaire de Gâvres à Quiberon, la commune est reconnue pour la beauté de ses sites et la cultures de primeurs.

Nous nous réunissons une fois par mois environ et beaucoup plus lorsque les manifestations approchent afin de les organiser au mieux.

La bienveillance et la bonne humeur  sont la marque de fabrique de notre association.

Certains de nos membres sont également très investis dans l’apprentissage du français à une dizaine de migrants que notre commune accueille.

 –  Cotisations de nos adhérents (passés de 10 en 2009 à 50 en 2018).
 –  Repas africain en avril.
 –  Marchés dominicaux avec vente artisanat africain en juillet et août.
 –  Randonnées pédestres en septembre.
 –  Récupération de métaux, feutres, crayons, cartouches d’encre…

En 2018, nous avons bénéficié d’une somme de 4760 euros d’une marche de solidarité d’un lycée-collège vannetais afin de nous permettre d’équiper la bibliothèque de Néma 2.

 –  Naissance du projet :
L’association est née d’une rencontre entre une troupe de théâtre de Ziguinchor et Noëlla et Jean Claude à Rennes en 2004.
En mai 2007, Noëlla et Jean Claude se sont déplacés à Ziguinchor.
Devant la pauvreté massive de la population et des écoles, de retour en France ils ont décidé de créer Bretagne-Casamance, déclarée en association en 2009 lors de l’installation de Noëlla et Jean Claude à Plouhinec.
Depuis, de plus en plus de projets et d’actions ont eu lieu et l’association n’a cessé de grandir.
 –  La Casamance :
La région a donné naissance à des personnages historiques qui ont lutté contre la colonisation occidentale, et qui sont, encore aujourd’hui, présents dans les mémoires, comme Djignabo Bassène ou Aline Sitoé Diatta .
Depuis 1982, le Mouvement des forces démocratiques (MFDC) réclame l’indépendance de la région.
Actuellement, plusieurs chefs de la rébellion ont signé un traité de paix avec le Président Macky Sall.

En 2015 le Sénégal était à la 25éme place des pays les plus pauvres du monde selon le FMI.

La Casamance demeure une des régions les plus pauvres du Sénégal.

L’instabilité et le manque de moyens pénalisent fortement l’éducation : locaux inadaptés, bas salaires, manque de formation des enseignants et manque de matériel.